Le 4 mars 2021

Connaissez-vous Louise Hervieu ?

A l’occasion de la Journée des Droits de la Femme, Côte Ouest Centre Manche Tourisme vous fait découvrir une normande qui fut très attachée au territoire et en particulier à la petite commune de Bretteville sur Ay.

Louise HERVIEU, une artiste normande attachée à Bretteville sur Ay

Elle est née le 26 octobre 1878 à Alençon. Son père, Jean Baptiste est originaire de Saint-Lô et sa maman, Madeleine-Marie de Bretteville-sur-Ay. C’est là qu’elle passera des vacances et qu’elle résidera pendant la Grande Guerre. Elle va même léguer 30 000 francs à la commune « en souvenir de l’accueil aimable qui lui fut réservé dans la Manche ».

Une artiste reconnue en son temps

C’est une artiste peintre, dessinatrice, illustratrice et écrivain. On lui doit entre autres d’avoir illustré Les Fleurs du Mal et Le Spleen de Paris de Charles Baudelaire dans les années 1920. Elle publiera une dizaine d’ouvrages dont le roman Sangs paru en 1936 qui recevra le Prix Femina.

Le combat de Louise pour le carnet de santé

De santé fragile depuis son enfance, sa carrière d’artiste sera mise à rude épreuve par les traitements successifs qu’elle doit subir. C’est dans ce contexte qu’elle se fixe un objectif : faire instaurer un carnet de santé. Elle fonde en 1937, l’« Association Louise Hervieu pour l’institution du Carnet de santé ». Son but est atteint en 1939, lorsqu’un arrêté institut « le carnet de santé ».  Avec la Seconde Guerre mondiale, la mise en place du carnet de santé va être mise en suspens pour être confirmé en décembre 1944.

Elle est décédée à Versailles en 1954.

Pour en savoir plus sur Louise Hervieu : www.louisehervieu.fr